Une aide précieuse

Depuis toujours, toutes les civilisations du monde ont toujours utilisé les propriétés thérapeutiques des minéraux.
Les Egyptiens utilisaient entre autres le Lapis-Lazuli qu'ils réduisaient en poudre et qu'ils ingéraient comme traitements médicamenteux.
Les Aztèques idolâtraient les pierres, les façonnaient en bijoux qu'ils portaient en différentes parties du corps en fonction de leurs divers maux.
Les Amérindiens voyaient en chaque pierre un esprit protecteur et de ce fait les respectaient grandement.
En acupuncture, les Chinois renforçaient la puissance énergétique de leurs aiguilles en les faisant terminer par une bille de pierre choisie selon ses propriétés vibratoires.
La médecine ayurvédique a très vite compris quel merveilleux éventail thérapeutique représentait le monde minéral.
Plus proches, en occident les alchimistes cherchaient la pierre philosophale.

Le sceau du Pape est une magnifique améthyste aux couleurs de la spiritualité ?

L'omniprésence de prescriptions et de correspondances retrouvées sous toutes les latitudes semblent attribuer une pratique identique établie sur l'observation de la Nature.

La connaissance approfondie du monde minéral a permis le développement de la magnétothérapie, qui met en évidence les pouvoirs sédatifs de la pierre d'aimant, la magnétite, et son rôle dans le processus d'auto guérison.
De manière similaire, le cuivre possède des vertus thérapeutiques connues.

Chaque pierre possède une vibration qui lui est propre et nous pénètre de son énergie en activant nos portes énergétiques, nos chakras.
En fonction de sa structure cristalline, de sa composition, de sa couleur, elle dispose de vertus spécifiques susceptibles d'aider une partie de notre organisme à se réguler et à retrouver son équilibre.